Accueil > Activ’Nounous près de chez moi > Goussainville > Comptes-rendus d’activités > Formation des assistantes maternelles
Activ’Nounous

Compte-rendu

Formation des assistantes maternelles

par Florence le 9 mars 2008


En tant que professionnelle de la petite enfance, l’assistante maternelle bénéficie d’un droit à la formation, obligatoire pour le renouvellement de son agrément (loi du 27 juin 2005).

Il vous incombe donc, à vous parents, en tant qu’employeurs, de verser à votre assistante maternelle son salaire hors entretien et d’organiser la garde de votre enfant. L’assistante maternelle peut vous aider à trouver une nounou de substitution, notamment grâce au réseau Activ’Nounous.

À la fin de sa formation, votre assistante maternelle vous remettra un document qui vous permettra de recevoir une indemnité du Conseil Général.

Je vous fais ici un compte-rendu de mes journées de formation, au fur et à mesure de leur déroulement, d’ici à fin décembre.

JPEG

Première journée

Nous avons parlé de la conception de l’enfant (tout le monde sait faire ?), de l’évolution des comportements face à la naissance, puis de l’histoire du métier.

- Sous l’antiquité, ce sont des esclaves.
- Au Moyen-Âge (XIVe siècle), elles travaillent à leur compte.
- Au XVIIIe siècle, la bourgeoisie place les enfants en province.
- 1920 : on accueille les enfants différemment grâce à Pasteur. Ce n’est plus forcément une nourrice (qui donne son propre lait).
- En 1977, le terme assistante maternelle est employé pour la première fois.
- En 1992, la formation de 60 heures devient obligatoire, mais peut se faire après avoir commencé à travailler.
- En 2007, la formation passe à 120 heures, dont 60 heures avant de pouvoir commencer à accueillir des enfants.

Deuxième journée

Nous avons fait le tour des maladies infantiles et des infections.

On nous a rappelé que nous n’avions absolument pas le droit de donner un médicament sans avoir l’ordonnance correspondante.

Nous avons revu certaines méthodes de décontamination comme
- le lavage des mains de 30 à 45 secondes ou l’utilisation d’un gel désinfectant ;
- nettoyage des jouets à 60°C au lave-vaisselle, au lave-linge, avec un spray ou des lingettes anti-bactériennes ;
- aérer les pièces plusieurs fois par jour ;
- les biberons : plus de stérilisation obligatoire, un lavage efficace suffit (pas un rinçage !) et surtout la préparation du biberon au dernier moment est essentielle.

Nous avons été informées de notre droit de refuser pendant au moins quarante-huit heures, voire plus si nécessaire, un enfant qui présente une conjonctivite ou un herpès buccal (qui, rappelons-le, est une maladie incurable que l’on a à vie), ceci pour le bien-être des autres enfants que nous gardons.

Nous avons appris à reconnaître certains symptômes alarmants, qui doivent nous amener à réagir comme de vraies professionnelles que nous sommes.

Troisième journée

La propreté (le pot) constitue l’un des efforts à fournir par l’enfant pour intégrer un groupe social, la maîtrise de l’ensemble de ses besoins, se retenir pour manger, dormir, et la propreté est le degré de maturité à atteindre pour l’entrée en maternelle.

++++

Quatrième journée

L’alimentation des petits doit rester un plaisir partagé.
- Ne forcez pas l’enfant.
- Ne transformez pas le repas en jeu.
- Variez les régimes alimentaires.
- Limitez la durée du repas à 20 minutes.
- Ne remplacez pas le repas refusé.
- Ne donnez rien entre les repas.

Cinquième journée

Les accidents d’enfants constituent un problème pédiatrique très lourd. Il sont la cause d’un taux important de mortalité infantile et les enfants qui en réchappent ont souvent des séquelles graves.

Les lieux ou il y a le plus d’accident dans la maison :
- Jardin 25%
- Cuisine / séjour 15%
- Chambre / escalier 10%
- Salle de bain 4%

Les accidents :
- chutes
- chocs
- brûlure
- inhalation de corps étranger
- morsure d’animaux
- noyade
- intoxication
- piqûres d’insectes
- strangulation, asphyxie.

Prévention des accidents

- Aménagez l’habitation et le lieu en fonction de l’enfant.
- Rangez les médicaments et produit d’entretien hors de portée.
- Ne jamais laisser un enfant seul dans une pièce.
- En voiture ne jamais le mettre devant sur vos genoux, sa place est derrière dans un siège auto avec une ceinture de sécurité.
- Utilisez des jouets adaptés à l’age de l’enfant, assez gros pour qu’il ne puisse les avaler, sans bouts pointus.
- Puis surtout avoir une attitude éducative positive consiste davantage à impliquer l’enfant, plutôt que de supprimer les risques.

L’adulte doit savoir expliquer à l’enfant, d’une façon concrète, les précautions et interdits visant à prévenir les accidents.

Les temps forts de survenue des accidents se situent en soirée, lors des week-ends et des vacances.

Alors surtout n’oubliez pas que c’est vous l’adulte et lui l’enfant.

++++

Sixième journée

Le sommeil est indispensable pour un bon développement et un bon équilibre général. Durant le sommeil profond, l’enfant récupère physiquement et fabrique des anticorps et l’hormone de croissance, il a donc besoin de son sommeil pour grandir.
- 16 h à 20 h les premiers mois
- 16 h à un an
- 10 h à 11 h a 3 ans
- 10 h à 10 ans

On ne peut réveiller un enfant que dans le sommeil très léger, c’est à dire, lorsque l’enfant montre des réactions au toucher, au son de la voix, aux bruits extérieurs.

Septième journée

Parents, vous avez choisi de confier votre enfant à une assistante maternelle, son accueil va lui permettre de grandir au sein d’une famille, auprès d’une professionnelle agréée par le service PMI. Cet accueil est le gage d’une certaine souplesse grâce au petit nombre d’enfants, il apporte également une ouverture vers l’extérieur grâce aux activités proposées.

La stabilité de l’accueil est un élément essentiel de la sécurité affective de l’enfant. Les parents et l’assistante maternelle doivent prendre conscience que trop de changements reste pour l’enfant (même tout petit) « un traumatisme ». Il est donc important de tout mettre en œuvre pour que l’engagement pris à la signature du contrat soit un signe de stabilité de l’accueil, ce qui nécessite qu’un climat de confiance s’élabore tout au long des entretiens.

Il est préférable de ne pas dépasser dix heures de garde. En cas de retard, le mieux est de prévenir l’assistance maternelle qui pourra en informer votre enfant, ainsi il n’aura pas l’impression d’être abandonné. La durée de l’accueil journalier débute à l’heure prévue dans le contrat et se termine à l’heure de départ du parent avec son enfant.

++++

Huitième journée

L’assistante maternelle et les parents doivent stimuler l’enfant avec différents jeux comme la musique, les hochets, les livres, à travers le geste, le langage, les comptines, la lecture, le chant.
L’assistante maternelle doit offrir petit une structure accueillante — les membres de sa famille sont préparés à accepter ce nouveau venu — mais aussi des possibilités d’activités hors de son domicile, avec d’autres enfants, lors des promenades dans les parcs, les jardins, le relais ou la ludothèque.

Les apports de la formation

Plutôt qu’un apprentissage, la formation m’a apporté une confirmation de ce que, dans la plupart des cas, je savais déjà. Elle a donné un caractère officiel à mon savoir et m’a fourni une assurance qui me manquait sans doute.

Elle m’a enseigné que l’assistante maternelle et les parents doivent envisager le contrat, non pas comme une contrainte pénible ou un bras de fer, mais comme une transcription écrite des points sur lesquels ils se sont mis d’accord.

Enfin, cette formation m’a permis de rencontrer des collègues, venues d’horizons différents, et de confronter leur point de vue au mien.